Catégorie : POLITIQUE

SPIRALE DE L’ARBITRE 37

L’histoire de notre chère patrie, le Burkina Faso, semble atteindre un niveau où il faut la réécrire. Sa vie, dans son ensemble, semble bien atteindre son point culminant. On peut dire qu’elle est sortie de ses phases éliminatoire. Les indices renvoient une phase finale qui s’annonce éminente, décisive et fatidique. Les débats relatives à la…

RENTREE GOUVENEMENTAL : l’heure est au partage

C’était le 14 Janvier qu’a eu lieu la rentrée gouvernemental. Son excellence Mr Tertus Zongo ancien premier ministre démissionne le 11 Janvier et reconduit sur le champ au rang premier a pris soin de ne pas perdre son temps pour mettre sa nouvelle équipe en place. En fait, départir le gâteau en tant que premier bénéficiaire. Le premier a être récompensé.

Scrutin, du 21 novembre : Des Electeurs expliquent leurs réticences

Hier dimanche 21 novembre 2010, les Burkinabè étaient invités à élire leur président après une campagne électorale de trois semaines qui s’est déroulée dans le calme. Quatrième du genre depuis le retour du multipartisme au Burkina Faso en 1991, 7 candidats étaient en lice, dont le président sortant Blaise Compaoré, au pouvoir depuis 23 ans. Ouvert depuis 6 heures du matin, l’affluence était morose, en tout cas, dans les bureaux dont nous avons sillonnées, tels qu’à l’école de la gare, le lycée Mollo Sanou, lycée Promotion etc. Après ce « tourisme » d’une matinée, nous avons approché les personnes qui ne sont pas allé aux urnes.

LE PMU du quarté électoral.

Nous vivons l’engouement des campagnes électorales ces temps-ci au faso. Le coup d’envois pour la course au palais de Kosyam a eu lieu officiellement le dimanche 31 octobre 2010 et les états major des différentes formations politiques affûtent leurs armes pour le clash au conquêt de l’électorat. C’est le moment fatidique dans la vie d’une nation, dommage que dans nos pays, ceux qui s’y connaissent, son importance sont peu.