Skip to main content

FAC: une academie de musique

facDepuis un certains temps, les téléspectateurs Burkinabé se sont renoué avec leur télé grâce à une de ces émission qui a du moins pu créer l’unanimité chez eux. Comme une tradition auxquelles il ne faut déroger, Faso Académie a su créer une dépendance chez ses fans. Cet évènement culturel qui gagne en prestige s’inscrit progressivement parmi les manifestations artistiques de grande importance au Burkina Faso.

Fidèle au Rendez-vous, il se déroule comme de coutume pendant les grande vacances afin d’occupé culturellement les uns et d’ouvrir des portes artistique pour les autres. Faso Académie comme son nom le laisse entrevoir,  est une émission de téléréalité qui permet de découvrir les nouveaux talents cachés en matière de chanson. En effet, il met en compétition des académiciens en leur imposant des chansons à interprété lors des manches éliminatoires et des compositions personnelle et imposé au dernier tournant de la compétition. 865 candidats inscrits dont 64 retenus à l’échelle nationale. Un chiffre qui témoigne de l’intérêt de la jeunesse à la chose culturelle.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette académie de musique a permis à sa manière de renforcer le rang des artistes au Burkina Faso. Étant donné que sa logique première est de dénicher les nouveaux talents et deuxièmement, permettre aux uns et aux autres d’essayé à la musique. Aujourd’hui beaucoup sont ceux issu de cette école.

Commencent par le playback, l’émission a évolué en harmonie avec le temps en proposant très tôt l’art du live aux académiciens. Pour les organisateurs, Faso Académie 2013 rend un hommage vibrant à un monument de la musique Burkinabè tombé il y a de cela quelques mois, en la personne de Jean Claude BAMOGO.

Quant aux publics, ils ne se font pas priés. D’ailleurs, l’émission en tant que telle ne laisse personne indifférent ; enfants comme adultes se ruent devant le poste téléviseur soit pour découvrir les artistes en herbes soit pour soutenir un ami(e) ou un parent. Surtout que les issus de la compétition est aujourd’hui alléchant.

Depuis lors, le palais de la culture Jean pierre Guingané ne désemplit point à chaque occasion. Il reste le lieu de ring par excellence.

 

Maxime COMPAORE pour zembalacultur

The following two tabs change content below.
Maxime Compaore
Maxime COMPAORE est natif du pays des hommes intègre (BURKINA-FASO). Courtier art & Culture, il se défini comme un autodidacte culturel. Promoteur de zembalaculture Burkina faso. Agitateur, entrepreneur culturel. Blogeur, Manager d'artiste. la culture est la seule qui peut nous resté dès qu'on nous confisque tout.
Maxime Compaore

Maxime Compaore

Maxime COMPAORE est natif du pays des hommes intègre (BURKINA-FASO). Courtier art & Culture, il se défini comme un autodidacte culturel. Promoteur de zembalaculture Burkina faso. Agitateur, entrepreneur culturel. Blogeur, Manager d'artiste. la culture est la seule qui peut nous resté dès qu'on nous confisque tout.

2 thoughts to “FAC: une academie de musique”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.