LA CALEBASSE

LA CALEBASSE

 

Connaissez-vous la Calebasse ?

Et bien, l’arbre de la Calebasse ou « wamdé » en langue mooré est une plante herbacée qu’on dit de la famille des cucurbitacées. Elle est cultivée comme plante potagère, et surtout pour ses fruits « La Calebasse »

Elle à pour nom aussi : gourde, cougourde, et lagentaria siceraria comme nom scientifique. C’est une plante annuelle, rampante ou grimpante, à longues tige ramifiées munies de vrilles rameuses opposées aux feuilles qui sont alternes, arrondies…

Le fruit de cette plante qui est la calebasse, est charnu et de forme variable : sphérique ou allongé.

Souvent ressemblant à une bouteille ou une amphore avec une partie renflée et un col plus ou moins long. A cette forme, on l’attribut un autre nom que la Calebasse chez nous les Moosés.

Le péricarpe du fruit se dessèche et se lignifie à maturité et devient dur comme du bois. Avec un diamètre qui peut varier entre 3 à 150 mm. Une fois séché, on l’a coupe en deux, le vidé de ces graines sèche…et voilà, là commence son multiple usage. La fabrication de divers objets traditionnel à savoir ; ustensiles de cuisine : louche à servir le tô, gourde, étuis pour boisson…

La Calebasse est un récipient par excellence en Afrique. Elle a une utilité importante dans la société traditionnelle et les vertus qu’on lui attribue en sont multiples.

D’une part connu dans sa dimension occulte et spirituelle : On l’a préfère vieille que neuve. On ne la jette jamais tant qu’elle est toujours récupérable. On la raccommode à l’aide de file quant elle venait de se casser. Dans le milieu de la magie et du mysticisme, elle à sa réputation ; attiser la foudre, potion de remède traditionnel, divers sacrifices…

D’autre part, sa dimension culturelle et artistique : La Calebasse sert à fabriquer nombres d’instrument de musique à savoir : le Kora, le Djembé, le Balafon, la Tambour, le Bindré. Des groupes de musiciens traditionnels burkinabè se nommerait par exemple : « troupe Wamdé » qui veux dire la troupe de la Calebasse.

De nos jours comme dans les vieilles traditions et coutumes, lors des funérailles, on utilise obligatoirement et impérativement la calebasse comme seul et unique instrument de musique permis pour la veillé funéraire.

La calebasse est cultivée dans plusieurs pays du monde. C’est une espèce originaire des régions tropicales. Surtout en Afrique et de l’occurrence l’Afrique de l’Ouest : Burkina Faso, Mali, Niger entre autres.

Maxime

The following two tabs change content below.
Maxime Compaore
Maxime COMPAORE est natif du pays des hommes intègre (BURKINA-FASO). Courtier art & Culture, il se défini comme un autodidacte culturel. Promoteur de zembalaculture Burkina faso. Agitateur, entrepreneur culturel. Blogeur, Manager d'artiste. la culture est la seule qui peut nous resté dès qu'on nous confisque tout.

7 comments on “LA CALEBASSE

  1. Μy spouse and I stumbled over hee by a different web page and thought I might check things out.

    I like whаt I sеe so now i’m followіng you. Look forward to looking at your web page yet
    agаin.

  2. Stéphanie

    Bonjour,

    Merci pour ce belle article sur la Calebasse et ses origines !

    Du coup, j’ai essayé des trouver des ustensiles fabriqués en cette matière sur internet notamment maspatule.com et kookit.com et réussi à trouver quelques pièces mais je cherche encore des petits bols. Pourriez-vous m’aider ?

    Merci !

    Stéphanie

  3. Bonjour, comment nettoyez vous l.interieur de la calebasse pour en faire un récipient?

    • Merçi pour votre intérêt Guy. il ya plusieurs méthode pour nettoyer l’intérieur de la Calebasse. généralement on utilise une potion de liane au goût aigre comme le citron et le résultat est propre.

  4. Merci pour cette explication. Savez vous où je peux acheter des calebasses brutes pour en faire de l’artisanat? Merci d’avance

Submit comment

Allowed HTML tags: <a href="http://google.com">google</a> <strong>bold</strong> <em>emphasized</em> <code>code</code> <blockquote>
quote
</blockquote>