EXPOSITION : A COMME L’AFRIQUE


Comme venu de nulle part, j’ai fait une virée improviste au Musée National du Burkina Faso. Comme naturellement, des fois Zembalacultur m’envoie en ambassade.

C’était comme je fuyais la grande foire de pagne qui battait son plein depuis le début de ce mois de Mars à Ouagadougou. Vous l’aurez deviné ou je veux en venir. La journée internationale de la femme (8 Mars) ça mérite que je revienne sur son caractère de festival ou d’exposition.

Dans les marchés, les rues, les cruels des bas quartiers et dans les hauts lieux, les vendeuses du pseudo pagne « 8 Mars », avaient installé leur quartier général. Marchands occasionnels et professionnels menaient une rude concurrence et ont su transformer Ouagadougou en un gigantesque stand à ciel ouvert. Et c’était, d’ailleurs pour fuir cette atmosphère féerique que je me suis retrouvé au Musée National ou se tenait une grande exposition dénommée « A COMME L’ AFRIQUE ».

A comme Afrique est une exposition qui questionne le continent. Débuté depuis ce 7 mars, elle a été réalisé dans le cadre du programme « les musées au service du développement »,

L’événement est placé sous le haut patronage de Monsieur le Ministre de la Culture et du Tourisme.

De A à Z, d’Afrique à Zénith, l’exposition questionne les réalités contemporaines du continent sur le mode de l’abécédaire à travers 26 modules d’exposition. Ce continent, si vaste et comptant 57 pays et territoires, est abordé selon une diversité de domaines : culture, société, art, science, paysage… De la voix des spécialistes à celles des sociétés civiles, A comme Afrique aborde plusieurs points de vue avec la volonté d’éclairer le présent par la connaissance du passé et la projection vers le futur.

Il semble que l’événement a été présenté simultanément dans d’autre pays dont à Nairobi au Kenya et à Paris, entre autre.

Lieu de découverte, de questionnement et de participation, cette exposition s’adresse à tous les publics.

ZEMBALACULTUR

The following two tabs change content below.
Maxime Compaore
Maxime COMPAORE est natif du pays des hommes intègre (BURKINA-FASO). Courtier art & Culture, il se défini comme un autodidacte culturel. Promoteur de zembalaculture Burkina faso. Agitateur, entrepreneur culturel. Blogeur, Manager d'artiste. la culture est la seule qui peut nous resté dès qu'on nous confisque tout.
Maxime Compaore

Derniers articles parMaxime Compaore (voir tous)

1 comment on “EXPOSITION : A COMME L’AFRIQUE

  1. Cathérine

    Malheuresement, l’exposition est fermé pendent le week-end. Quel dommage! Gens comme moi qui travail pendent la semaine n’ont aucune chance de la voir.

Submit comment

Allowed HTML tags: <a href="http://google.com">google</a> <strong>bold</strong> <em>emphasized</em> <code>code</code> <blockquote>
quote
</blockquote>