CLOTURE DU FESTIVAL JAZZ A OUAGA

Le festival Jazz à Ouaga vient de clôturer en apothéose le samedi 4 juin 2011 laissant une note de satisfaction dans les cœurs des mélomanes. Cet évènement avait été prévu pour fin Avril mais compte tenu de l’instabilité socio-économique qui a troublé le Faso et sa vie culturelle, c’est enfin le 27 du mois de Mai que l’évènement à pu avoir lieu.

Durant une semaine dominé par le Jazz et bien entendu les sonorités qui ont ses empruntes à savoir ; le Mandinguo-Jazz, le Blues, l’Afro-Beat, le Funk, le Rock, et le Gospel, pour ne citer que cela.
Dans les lieux de spectacles, les chaines de télévisions, et les stations radio n’ont lassé de se servir de relais.

Des grands noms de ce genre musical venu de partout d’ailleurs ont célébré convenablement la grande messe et communier avec un public à l’allure timide mais fin connaisseur comme on aime à le dire dans notre jargon. La capitale de la culture africaine, Ouagadougou, fut encore une fois à l’honneur. Quoi de plus normal. La culture est au cœur du développement et on l’a compris. L’avenir économique et touristique de notre pays passe par elle.

Il faut noter que cette année, les organisateurs ont respecté la perpétuelle tradition du festival qui est de révéler à l’occasion de nouveaux talents de l’underground jazz via jazz performance. Mariah Bissongo en est une pièce à conviction. Elle avait été Saxo d’Or de ce concours en 2010. Aujourd’hui artiste confirmée, talentueuse et très adulée au Faso par sa voix suave et pénétrante.

Cette année encore, ils ont été très nombreux, ces artistes qui ambitionnent franchir le stade de l’amateurisme au professionnalisme. Venu de partout de la sous région, ils se sont frottés sur la scène de jazz performance. Le samedi 4 Juin a été sacré O’Nel Mala de la Côte d’Ivoire comme lauréat de jazz performance 2011.

Rendez-vous est donné pour l’année prochaine. Mais avant cela, le festival Rock à Ouaga prendra la relève et réchauffera l’atmosphère. Sa quatrième édition met à l’honneur les Beatles en proposant à chaque formation d’interpréter librement un morceau du mythique groupe de Liverpool. Affaire à suivre…

Zembalacultur.

The following two tabs change content below.
Maxime Compaore
Maxime COMPAORE est natif du pays des hommes intègre (BURKINA-FASO). Courtier art & Culture, il se défini comme un autodidacte culturel. Promoteur de zembalaculture Burkina faso. Agitateur, entrepreneur culturel. Blogeur, Manager d'artiste. la culture est la seule qui peut nous resté dès qu'on nous confisque tout.

3 comments on “CLOTURE DU FESTIVAL JAZZ A OUAGA

  1. cinéma, jazz, musique…OUAGA bouge et c’est bien pour toute l’Afrique de l’ouest!

  2. staff onel mala

    RECTIFICATIF; jazz performance est un concours d’amateur de jazz organisé au cour du FESTIVAL JAZZ A OUAGA et le lauréat reçoit entre autre comme récompense,le partage du plateau de la scène d’un PRO du jazz . c’est a cet effet que le lauréat a eu le privilège de faire la première scène de l’ARTISTE PROFESSIONNEL IVOIRIEN ONEL MALA a qui a été confié la lourde charge de baisser le rideau sur cette énième édition de ce grand événement qu’est le FESTIVAL JAZZ A OUAGA 2011
    DIEU VOUS BÉNISSE.

Submit comment

Allowed HTML tags: <a href="http://google.com">google</a> <strong>bold</strong> <em>emphasized</em> <code>code</code> <blockquote>
quote
</blockquote>